Villa Bedat et Médiathèque des Gaves du 16 juillet au 19 septembr

CŒUR DE LAINE


Les savoir-faire qui ont présidé à la fabrication des œuvres présentées s’ancrent dans des traditions ancestrales, où chaque civilisation jouit de techniques propres, dont les avant-gardes du XXe siècle se sont inspirées. Nous parlerons donc de transmission, d’échange et de renouveau.
Les débuts de l’art de la tapisserie et du tapis remontent au moins à la première moitié du Ier millénaire avant JC, attestant de la présence précoce de la laine et de l’empreinte laissée à notre culture. Si au Moyen Âge et à la Renaissance la tapisserie était considérée comme un art à part entière, la pratique est peu à peu tombée en désuétude.
Longtemps cantonnés à la sphère domestique et aux arts décoratifs, tapisseries et tapis se défont de leurs préjugés grâce à des artistes et designers qui n’ont eu de cesse de renouveler leur approche du tissage et pour qui la laine devient un matériau inspirant.
Aujourd’hui, ces créations s’émancipent de la forme bidimensionnelle des tapisseries et tapis qui étaient systématiquement posés au sol ou apposés contre un mur, elles deviennent sculpturales. Les œuvres apparaissent comme une juxtaposition de cadres autour desquels le spectateur promène son regard.

C’est ce cheminement que nous proposons de découvrir avec les artistes invitées, Caroline Achaintre, Barbara Asei Dantoni, Sarah Hô, Françoise Paressant et Natacha Sansoz.